Madame Guiard (album)

AH DIEU, QUE LA GUERRE ÉCONOMIQUE EST JOLIE...!

écouter

Allons, sympathiques contribuables,

Voyons, soyez donc raisonnables !

Attention, nous pouvons licencier ;

Faites un effort, messieurs mesdames les salariés

Car si nous cessons d’être forts

C’est sûr que pour vous, c’est la mort

Ou tout comme ; n’oubliez pas que le chômage

Vous guette… Mais non, quelle idée ! Ca n’est pas du chantage !

 

Prenez exemple sur vos collègues d’Asie, là-bas,

Est-ce qu’ils se plaignent, eux, à 20 Dollars par mois ?

Non, ils sont contents, ils ont du travail, au moins

Et ça, vous le savez bien, ça n’est pas rien…

Est-ce qu’ils font la grève ? Est-ce qu’ils fondent des syndicats ?

Mais non, ils sont bien trop intelligents pour ça !

Risquer la prison pour une vulgaire,

Une ridicule, une grotesque histoire de salaire !

 

 

 

…Ce serait stupide, non ? Vous ne croyez pas ?...

 

Ah, Dieu ! Que la guerre économique est jolie !

Si propre et si polie !

Ah, dieu ! Que la guerre économique est jolie !

On l’aime à la folie !

 

 

 

Vous, si privilégiés, déjà !

Qui usez, abusez des lois, de vos droits

Ces lois, qui vous protègent

Croyez-moi, vont fondre comme neige…

Elles sont caduques, obsolètes, bref, vieux jeu

Aussi, comptez sur nous, elles ne feront pas long feu

Ayez donc une vision moderne, comme nous

C’est la mondialisation, regardez autour de vous !

 

Vous savez bien que, si vous n’y mettez pas du vôtre

Contraints et forcés, nous irons chez les autres

D’autant qu’entre nous, leaders de l’industrie et de la finance

Les rapports sont excellents, quoiqu’on en pense

Entre personnes du même monde et bien éduquées,

On comprend mieux ce que veut dire coopérer

Quand on a quelques intérêts en commun,

Il serait ridicule de ne pas se donner la main !

 

 

Ce serait stupide, non ? Vous ne croyez pas ?

 

Ah, Dieu ! Que la guerre économique est jolie

Si propre et si jolie !

Ah, Dieu ! Que la guerre économique est jolie

On l’aime à la folie !

 

 

 

Avouons que l’idée de concurrence

Est une belle aubaine, une vraie chance

Car vous la comprenez plutôt bien, cette notion-là

Avec beaucoup de facilité, ça se voit

Grâce à cette idée lumineuse

Secondée de quelques expressions flatteuses

Telles que « souple », « flexible », « moderne », « libéral »

Vous saisissez ce qu’on attend de vous, c’est normal :

 

Souple : laissez-vous conduire selon nos besoins

Votre vie nous appartient

Flexible : il faut vous plier à tous nos désirs,

Nous aider à nous enrichir

Moderne : l’égalité c’est vraiment dépassé

Compétitif : gagnez la compet’ du plus exploité

Libéral : libéral ça veut dire liberté

 

(Liberté… d’entuber !!!)

 

Comprenez-moi, au fond je sais que vous le pouvez

Si je peux faire, comme cette année, une fois l’impôt payé,

2 milliards de bénéfice, je ne vais tout de même pas m’en priver

Juste pour faire plaisir à quelques employés !

 

 

 

Ce serait stupide, non ? Vous ne trouvez pas ?

 

Ah, Dieu, que la guerre économique est jolie

Occupez-vous de vos fesses

Ah, Dieu ! Que la guerre économique est jolie

Car sinon, on dégraisse

(bis)

 

 

 

 

Texte et musique Isabelle Guiard
Avec l’aimable autorisation de Ms. Labarde et Maris, auteurs du livre du même nom dont cette chanson est un condensé